la légende de l’anneau unique

3 02 2008

L’Anneau et son histoire :

Sauron, au Second Âge, prenant une belle apparence, séduit les Elfes d’Eregion sous le nom d’Annatar (en quenya, « le seigneur des dons »). Sous sa direction, ils forgent les Anneaux de Pouvoir, par lesquels il espère dominer les Elfes, les Hommes et les Nains. Cependant, il ne prend pas part à la forge des Trois anneaux des Elfes, Narya, Nenya et Vilya, ce qui le pousse à les désirer plus que tous les autres anneaux, sans compter qu’ils étaient aussi les plus puissants de tous, hormis l’Anneau Unique, que Sauron forgea pour s’assurer la domination des autres Anneaux de Pouvoir.
Célébrimbor découvre la trahison de Sauron lorsque celui-ci passe l’Anneau Unique à son doigt, car son pouvoir transparaît à travers les autres anneaux et les sages elfes portant les trois anneaux elfiques prennent peur et les dissimulent. Sauron, désirant les récupérer, déclenche une guerre, qui aboutit à la destruction de l’Eregion, et à la récupération de la plupart des Anneaux les plus puissants par Sauron, qui en redonne sept aux Nains et neuf aux Hommes, dont les porteurs deviendront les Nazgûl, ses serviteurs les plus fidèles et les plus craints. Toutefois, il ne peut découvrir la cachette des Trois.
L’Anneau unique a été forgé par Sauron à la Montagne du Destin ; il ne peut être détruit que là où il a été conçu. Il domine les autres, à savoir les neuf anneaux offerts aux Hommes, qui s’empressèrent de s’en emparer pour assouvir leurs désirs de domination, et les sept anneaux remis aux Nains. Toutefois les Trois anneaux des Elfes qui furent forgés par Celebrimbor et protégés par ses soins à l’insu du seigneur Sauron ne sont pas totalement assujettis à son emprise, ce qui permet notamment à leurs porteurs de les utiliser pour faire le bien aussi longtemps que Sauron ne porte pas l’Anneau unique.

Au Troisième Âge, Sauron avait conféré à l’Anneau Unique une grande partie de ses pouvoirs de Maia et les perd lorsque Isildur s’en empare. Toutes les actions de Sauron durant le Troisième Âge tendent vers un seul but : récupérer l’Anneau Unique, qui lui permettrait de recouvrer l’intégralité de ses pouvoirs. Peu de temps après la découverte de l’Unique par Bilbon Sacquet, Sauron en est informé de la bouche de Gollum, son ancien détenteur, capturé et torturé en Mordor. Il lance alors ses Nazgûl à la recherche du nouveau porteur de l’Anneau, Frodon Sacquet tandis que celui-ci entame son long périple avec la Communauté de l’Anneau pour détruire l’objet maléfique.
Frodon détruit l’Unique dans la fournaise de la Montagne du Destin, au moment même où l’armée des Capitaines de l’Ouest est sur le point d’être submergée. La destruction de l’Anneau a des conséquences immédiates sur Sauron, qui était lié à lui intrinsèquement.

L’Anneau possède une volonté propre et peut agir dans une certaine mesure sur son propriétaire. Il peut attiser son désir au point que le propriétaire ne veuille (ou ne puisse) plus s’en séparer. Ainsi Sméagol (ou Gollum) devint obnubilé par lui. Cependant, l’Anneau peut aussi trouver le moyen de quitter son porteur si c’est dans son intérêt. Il abandonna donc Gollum et se « laissa » trouver par Bilbon pour quitter la caverne où il était resté caché durant des siècles.
L’Anneau a une sorte de pouvoir de « conservation » de la personne qui le porte, ce qui concède à celle-ci une vie extraordinairement longue (et de plus en plus pénible).
Il a aussi un pouvoir de corruption de son porteur. Même si celui-ci a les meilleures intentions, il résultera finalement de ses actes des conséquences perverses. Les pouvoirs de l’Anneau semblent proportionnels à ceux du porteur. Aussi est-il très tentant de l’utiliser (en supposant à tort qu’on maîtrisera son côté maléfique) et seules quelques sages personnes (Gandalf ou Galadriel, qui possèdent également chacun l’un des trois anneaux des Elfes) ont su refuser l’Anneau qu’on leur proposait.

Au commencement, il fut forgé 19 anneaux de pouvoir :

5bdc447d93.jpg

7 aux seigneurs nains, grands forgerons et sculpteurs sous la montagne

 5613c6a4d6.jpg

3 aux elfes immortels

 ed443ddf29.jpg

et 9 à la race des hommes,

mais en secret…

a31a956302.jpg Sauron, le roi sorcier en forgeat 1, en y déversant toute sa haine et sa cruauté.L’anneau unique venait d’être crée

1132.bmp

La légende nous livre cette histoire:

Trois anneaux pour les rois Elfes sous le ciel

Sept pour les seigneurs Nains dans leurs demeures de pierre,

Neuf pour les Hommes mortels destinés au trépas,

Un pour le seigneur des ténèbres sur son sombre trône

Dans le pays du MORDOR où s’étendent les ombres.

Un anneaux pour les gouverner tous,

Un anneau pour les trouver,

Un anneau pour les amener tous,

Et dans les ténèbres les lier

Au pays du MORDOR où s’étendent les ombres.

voici aussi ce que veulent dire,textuellement, les inscriptions sur l’anneau unique:

Ash nazg durbatulûk, ash nazg gimbatul, 

ash nazg thrakatulûk agh burzum-ishi krimpatul.

‘Un Anneau pour les gouverner tous, Un Anneau pour les trouver, Un Anneau pour les amener tous et dans les Ténèbres les lier.’


Actions

Informations



Une réponse à “la légende de l’anneau unique”

  1. 8 11 2011
    Zalya (18:43:38) :

    Bonjour,

    En lisant cet article, j’ai remarqué que tu ne citais que Gandalf et Galadriel comme ceux qui ont put refuser de porter l’Anneau. Pourtant, Tom Bombadil (inexistant dans le livre) le refuse lui aussi alors l’avoir essayé en constatant qu’il n’avait pas d’effet sur lui (à son doigt, Tom ne disparait pas).

    Peut-on en juger qu’il est plus puissant que Gandalf et Galadriel ?

    Sublime blog au passage ;)

Laisser un commentaire




pieces of one piece |
Site déménage |
CINOP' 6 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | coconutsland
| laubedufantastique
| kelhorreur