• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 25 janvier 2008

le tombeau de BALIN

25012008

La tristesse et la déception envahirent le coeur de Gimli lorsqu’il réalisa le terrible et effroyable drame qu’il y avait eu ici. La grande salle était complètement déserte, des morceaux de pilier effondrés étaient sur le sol, les portes détruites. Au fond de cette salle, 1 rayon de lumière blanche éclairait 1 sorte de coffre de pierre, Gimli courru pour voir ce que c’était et comme foudroyé, il mit genoux à terre et pleura toutes les larmes de son corps, il faisait face maintenant à la sépulture de son cousin BALIN.

lotrgalvelky200112412640.jpg

La pierre tombale était de marbre et l’on pouvait y lire, en rûnes:

balin.jpg

BALIN FILS DE FUNDIN-SEIGNEUR DE LA MORIA

Contre la sépulture, 1 corps tenait encore 1 livre, Gandalf s’en empara pour en lire les derniers passages

 ori.jpg

Dans cette petite salle se trouvait 1 puit, 1 autre corps était assit dessus, Pippin s’en rapprocha pour le toucher, le corps tomba dans le puit emportant 1 sceau et 1 chaine, 1 vacarme assourdissant, quand le calme fut revenu, 1 autre son retentit, c’était le son des tambours Orques. 1 nouvelle bataille se profilait, des centaines d’Orques arrivaient des profondeurs avec 1 Troll. A 9, nos amis on mit les Orques en déroute et sont venus à bout du Troll. Frodon fut mortellement blessé mais grâce à la chemise de mithril offerte par Bilbon, il n’eut même pas 1 égratignure. Avant la seconde salve, ils eurent le temps de sortir et de retourner dans la grande salle, de là ils allaient prendre la porte pour aller vers le pont de KHAZAD-DÛM quand ils se firent encerclés par encore plus d’Orques, venant de partout et de nullepart, sortant des murs, du plafond et du sol.

65.jpg

Ne pouvant faire face à ce fléau, 1 chose terrifiante se produit, comme 1 roulement, de plus en plus fort, les Orques pris de panique, fuirent aussi vite qu’ils étaient venus, la grande salle replongea dans l’obscurité, sauf le fond qui était baigné d’1 clarté orange.

goblinsofmoria.jpg

En 1 instant, Gandalf comprit. 1 Balrog, 1 démon de l’ancien monde, les Nains ont creusé si profond, qu’ils ont réveillé ce démon de feu, maintenant à leur trousse.




Les portes de la MORIA

25012008

La compagnie devait passer par le chemin du sud pour rejoindre le MORDOR, mais quelques autres aventures les attendaient. Ils firent halte dans le pays de HOUSSAYE, de façon à reprendre des forces, quand Gimli vit 1 étrange nuage dans le ciel, venant sur  eux rapidement, Légolas, avec sa vue persante, reconnu des Crébains, oiseaux espions dépéchés par Saruman venus du pays de DÛN, tout le monde se cacha.

 crebain.jpg

Après leur passage, Gandalf prit la décision de passer plutôt par le col de CARADHRAS car le chemin du sud était trop espionné et les mines de la MORIA cachaient 1 réel danger. Le col de CARADHRAS, ou col du Rubicorne est 1 chemin escarpé, mais plus sur.

1453.jpg

Ce que tous ignoraient, était que Saruman, prévenu par les Crébains, a lancé des incantations vers le col, de façon à les retarder encore plus. La tempète de neige faisait rage, sur 1 corniche, la compagnie fut ensevelit et fit demi-tour.

Il ne leur restait plus que le choix de passer sous la montagne, par les mines de la MORIA. Gimli sentit son coeur battre à l’idée de retrouver son cousin BALIN, mais Gandalf en fut beaucoup moins réjouit.

fotr0971.jpg

Arrivé dans cette enclave, il y avait 1 grand bassin, 1 lac, qui les obligea à faire tout 1 détour pour retrouver la porte d’acces aux mines. Ce lac ne laissait qu’1 bande étroite à sa périférie là compagnie dut passer l’1 derrière l’autre. Face à la porte, Gandalf fit remaquer aux autres qu’elle était sous l’emprise d’1 charme, nécessitant 1 mot de passe. Les inscriptions de la porte furent écrites et gravées en Ithildin et ne se révèlèrent qu’à la lumière de la lune. Les mots ont été gravés par Célébrimbor, vraisemblablement en caractères feänoriens selon le mode de Bélérion.

Ennym Durin ,  Aran Moria : Pedo , mellon , a minno . Im Rarvi Hain echant : Célébrimboro o Erégion teithant i thiw hin .

( Les portes de Durin , seigneur de la MORIA : Parlez , ami , et entrez . Moi Narvi je les ai faites : Célebrimbor de Houssaye a gravé ces signes . )

untitled11.bmp

Gandalf se mit devant la porte et traduit ces mots pour ses compagnons, mais les incantations de Gandalf furent bien vaines:

 

Annon Edhellen edro hi ammen.

Fennas Nogothrim lasto beth lammen.  

‘Porte des Elfes ouvre-toi maintenant pour moi’

‘Porte du Peuple des Nains écoute le mot de ma langue.’

Ando Eldarinwa a lasta quettanya, Fenda Casarinwa!  

 ‘Porte des Elfes écoute mon mot, seuil des Nains!’

Edro, Edro!

‘Ouvres-toi, Ouvres-toi!

Mais rien n’y faisait, alors Frodon, le plus simplement du monde, demanda comment dire « ami » en elfique, Gandalf le prononça, « mellon«  et les portes s’ouvrirent.

moria1.jpg

Pippin qui commençait à s’impatienter, lançait des cailloux dans le lac, Aragorn lui saisit le bras en lui demandant instament de cesser. Ils ne détachèrent leurs regards de l’eau que pour voir les portes ouvertes. Au moment où la compagnie franchit le seuil, 1 tentacule vint saisir Frodon à la cheville, et le fit tournoyer en l’air. Tout le monde accourut au secour de Frodon et ils virent sortir du lac 1 monstre avec 6 ou 8 tentacules.

fotr22.jpg

Cette créature était le guetteur de l’eau, gardien des portes de la MORIA, beaucoup plus vif qu’il n’y parait, cette bête s’arracharnait sur le pauvre Frodon, les flèches de Légolas, les coups d’épée d’Aragorn, de Boromir et des Hobbits ne l’arrétait pas, si bien que tous se retrouvèrent dans les mines à force de reculer, les tentacules se tendirent à l’intérieur, s’accrochant sur les paroies, mais la force était telle, que celles-ci et le plafond de l’entrée se mirent à céder, laissant nos 9 compagnons prisonniers de la MORIA.

A l’aide de son bâton, Gandalf apporta de la lumière.

gandalf8.jpg

Tous purent voir enfin où ils se trouvaient, l’endroit était beaucoup moins accueillant que ne l’avait dépeint Gimli, en fait, cela ressemblait plus à 1 tombe.

moria36.jpg

Les cadavres jonchaient le sol, pendant toute leur assencion et jusqu’à la grande salle de réception. Les piliers, les salles étaient gigantesques, les escaliers interminables, tout n’était que démesure.

4c3c57ac21.jpg







pieces of one piece |
Site déménage |
CINOP' 6 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | coconutsland
| laubedufantastique
| kelhorreur